mardi 23 avril 2013

Avant toi de Jojo Moyes

Avant toi
Jojo Moyes


Quand Lou apprend que le bar où elle est serveuse depuis des années, met la clé sous la porte, c’est la panique. En pleine crise, dans ce trou paumé de l’Angleterre, elle se démène pour dégoter un job qui lui permettra d’apporter à sa famille le soutien financier nécessaire. On lui propose un contrat de six mois pour tenir compagnie à un handicapé. C’est alors que la jeune femme découvre Will, un jeune tétraplégique qui rêve de mettre fin à ses jours. Lou n’a que quelques mois pour le faire changer d’avis.
 
 
 
Que dire après une lecture pareille ? Je l'ai terminé il y a plus d'une semaine mais je n'arrivais vraiment pas à faire ma chronique " a chaud " tellement j'ai été bouleversée par cette histoire. Encore aujourd'hui je suis convaincue que quoi je dise, je ne lui rendrai pas justice. J'ai eu envie de le lire après être tombée dessus sur plusieurs blogs. Et à chaque fois, les avis ne changeaient pas, ils étaient tous ultra positifs. A partir de ce moment là, je n'ai pas eu le choix, il me le fallait !
 
Dès qu'il est atterri entre mes mains, je me suis littéralement jetée dessus, et j'ai avalé ses 500 pages en une après midi. J'ai été, dès le début comme coupée du monde extérieur. Sincèrement, il n'y avait plus que cette histoire qui comptait, j'étais dégoûtée à l'idée de le lâcher ne serait ce qu'une minute ( il fallait bien pourtant ).
 
Étant passionnée de lecture, je suis souvent tombée sur des histoires qui m'ont émue certes parfois au point d'avoir le coeur serré. Mais avec Avant toi, j'ai carrément pleuré et pas qu'une fois ... L'auteur est très douée pour nous retranscrire tout un arsenal de sentiments. On passe du rire aux larmes d'un chapitre à l'autre et on a beaucoup de mal à s'en remettre. Quel talent, c'est impressionnant. Et pourtant, même si le sujet est sensible, à aucun moment on sombre dans le mélodramatique. L'auteur n'a même pas besoin de ça pour nous émouvoir. Il suffit juste qu'elle retranscrit les choses, qu'elle nous raconte pour qu'on se sente profondément touché(e).
J'ai adoré Lou. Elle pourrait être n'importe laquelle d'entre nous. On s'identifie si bien à elle qu'on a souvent l'impression de vivre son histoire, d'être elle tout simplement. C'est une fille simple, qui n'a pas de grandes ambitions, qui supporte tant bien que mal les lubies de son petit ami, et qui du jour au lendemain se retrouve confrontée à une situation délicate à laquelle elle ne s'attendait pas. Et tout part de là. Elle est ordinaire, ne demande rien à personne mais quand elle rencontre Will, sa vie est chamboulée et elle sait qu'elle ne sera plus jamais la même après ça. C'est un personnage si réaliste, j'en reste encore bouche bée après plus d'une semaine.
 
Quand à Will, on l'adore tout simplement. On le vénère ce garçon pour son courage, pour sa souffrance qu'il vit au quotidien. Il ne lui reste que la parole pour se faire comprendre et il souffre tellement ( là encore sans qu'on tombe dans le mélo ) qu'on aimerait être Lou pour lui rendre la vie un peu plus douce.
 
J'ai apprécié chacune des pages, chacune des lignes, chacune des discussions entre Will et Lou. On se jette corps et âme et franchement on n'en sort pas indemne. J'ai vécu une semaine de m****, disons le et même si je n'accuse en rien le livre, je pense qu'une part de moi restait accrochée à cette histoire qui m'a totalement retournée. Je pense qu'il ne faut pas le lire quand on est dans une phase délicate, ou on a le moral dans les chaussettes, parce qu'alors là, ce n'est pas un mouchoir qu'il va falloir mais plusieurs paquets !
 
 
 
C'est une très belle leçon de vie, un hymne à l'amour et paradoxalement à la joie de vivre. Je suis encore très profondément touchée et j'ai eu beaucoup de mal à écrire cette chronique. Je dirai juste : lisez le, imprégnez vous de cette histoire et vivez là à fond !!
 

1 commentaire:

  1. Waouh, quelle belle chronique, je pense le lire bientôt!!! Je vais être comme toi: je vais pleurer...lol

    RépondreSupprimer

Merci :D

Une petite citation ?

"Chaque lecture est un acte de résistance. Une lecture bien menée sauve de
tout, y compris de soi-même"

Daniel Pennac