jeudi 8 janvier 2015

Kushiel, tome 1 : La marque de Jacqueline Carey

Kushiel, tome 1 : La marque
De Jacqueline Carey


Phèdre nô Delaunay a été vendue par sa mère alors qu'elle n'était qu'une enfant.
Habitant désormais la demeure d'un haut personnage de la noblesse, pour le moins énigmatique, elle y apprend l'histoire, la théologie, la politique et les langues étrangères, mais surtout...
les arts du plaisir.
Car elle possède un don unique, cruel et magnifique, faisant d'elle une espionne précieuse et la plus convoitée des courtisanes.
Rien ne paraît pourtant lui promettre un destin héroïque.
Or, lorsqu'elle découvre par hasard le complot qui pèse sur sa patrie, Terre d'Ange, elle n'a d'autre choix que de passer à l'action.
Commence alors pour elle une aventure épique et déchirante, semée d'embûches, qu'il lui faudra mener jusqu'au bout pour sauver son peuple.



J'ai tout d'abord commencé ce livre il y a plusieurs mois pour ensuite l'abandonner tellement je m'ennuyais. Je trouvais l'histoire trop plate, trop lente et bien trop complexe. Alors quand une lecture commune s'est organisée sur livraddict, je me suis dit que c'était le moment ou jamais. 

Malheureusement, ce deuxième essai n'a pas été plus concluant. Je pense que cet avis va être assez court car je n'ai pas grand chose à dire. Les premiers chapitres sont sympathiques, l'auteur nous présente le passé chaotique de Phèdre, ce qui permet de poser les bases de l'histoire.

Cependant la suite tire en longueur. J'ai trouvé l'histoire un peu trop brouillon, répétitive. C'est assez plat, il n'y a pas beaucoup d'actions. On suit l'enfance de Phèdre dans l'apprentissage de son art et puis lorsqu'elle atteint l'âge " légal ",  vient le moment où elle passe à la pratique. Les chapitres se suivent alors, plus ou moins construitS de la même façon. Certes on sent le climat politique difficile à l'arrière mais rien n'est explicitement dit.

De même, je me suis trouvée très en retrait. Je ne suis pas parvenue à m'attacher aux personnages. Mise à part la compassion que j'ai eu pour la pauvre petite Phèdre abandonnée par sa mère au moment où elle avait le plus besoin d'elle.
Mais le reste m'a laissée assez froide. J'ai vraiment peiné pour continuer ma lecture et quand j'y suis enfin parvenue j'étais plutôt soulagée de pouvoir passer à autre chose.

Je suis pourtant consciente qu'il s'agit d'une oeuvre fortement appréciée et je suis désolée de ne pas faire partie des charmés !





jeudi 18 décembre 2014

La passe miroir, tome 1 Les fiancés de l'hiver de Christelle Dabos

Les fiancés de l'hiver 
De Christelle Dabos





 Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l'Arche d'Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d'un complot mortel.

Je me lance enfin dans la chronique de ce livre. J'ai repoussé l'échéance jusqu'ici par peur de ne pas  lui rendre assez hommage. Je vais tenter de retranscrire ce que j'ai pensé du roman mais le coup de coeur a tellement été géant que je ne suis pas certaine d'y parvenir.

Dès les premières pages, je me suis prise d'affection pour Ophélie; l'héroïne. C'est une jeune fille simple, qui se fiche bien de son apparence et de ce que peuvent penser les autres. Elle est naturelle, et bien que je sois portée sur les artifices ( le make up ... <3 ), je n'ai pas pu faire autrement que de l'adorer. J'étais certaine à ce moment là que l'histoire allait être à la hauteur !

L'auteur pose les bases dès le premier chapitre. Elle nous épargne les détails inutiles mais sans pour autant nous laisser avec nos questions. Et là forcément, je tiens a saluer le talent de Christelle Dabos. Elle est parvenue à créer un univers inconnu, étrange, extravagant ... ( je manque de vocabulaire pour décrire l'univers qu'elle nous offre ).
Les personnages, lieux et actions me sont tellement apparus clairement que je pourrais presque les dessiner si j'avais ce talent. J'ai vécu chacune des péripéties. Et dire que le charme a opéré sur moi est un bel euphémisme.

J'ai également apprécié l'importance donnée a tous les personnages. Bien que l'héroïne soit Ophélie, le petit monde qui gravite autour d'elle a son importance.
J'ai bien sur envie de parler de Thorn ... dont je suis littéralement amoureuse. Il est mystérieux, froid et distant mais il a quelque chose qui m'a fait l'adorer. J'ai hâte de savoir qui il est vraiment.

Un tome 2 est prévu mais à mon grand désespoir, aucune date de publication n'est connue. L'auteur donne souvent des nouvelles sur facebook, ce que je trouve vraiment sympa. Alors j'ai hâte, hâte, hâte !!!

Je vous invite vraiment à vous plonger dans cette histoire, dans son univers envoûtant. On ne s'ennuie jamais et il est bien difficile de le poser mais c'est une merveille, à consommer sans modération !!


Big coup de coeur, j'ai hâte de lire la suite !!


lundi 8 décembre 2014

Time Riders, tome 1 de Alex Scarrow

Time Riders
De Alex Scarrow


Ne jouez pas avec le temps...

Liam O'Connor aurait dû mourir en mer en 1912.

Maddy Carter aurait dû mourir en avion en 2010.

Sal Vikram aurait dû mourir dans un incendie en 2026.

Mais une mystérieuse agence les a sauvés pour les recruter.
Désormais, ils sont des Time Riders. Leur mission : empêcher que les voyages dans le temps ne changent l'Histoire.

Après avoir autant vu cette saga sur la toile, il fallait que je me lance à mon tour.

Le concept est très bon et ma crainte d'être perdue au milieu de tous les voyages dans le temps s'est vite envolée.
Ce premier tome définit bien les bases pour le lecteur. Tout est expliqué en détail ce qui le fait paraître parfois assez long et ennuyeux. Mais je suis bien consciente qu'il fallait en passer par là. 

Je me suis attachée aux personnages. On en sait malheureusement pas assez sur eux mais j'imagine qu'on en apprend plus dans les tomes suivants. J'ai eu un peu plus de mal avec Liam. Il me parait un peu trop naïf mais je suis dure en disant cela étant donné qu'il vient de 1912, et que du coup les événements les plus marquants de l'Histoire lui sont inconnus. J'ai donc hâte de le connaitre un peu plus pour me faire mon opinion définitive. 

Je disais donc que le concept est bien recherché mais j'ai un peu peur pour la suite. J'ai lu ( je crois ) dans l'article de la blogueuse Galleane que le schéma narratif est toujours le même dans les autres tomes et je pense que si c'est le cas je vais très vite m'ennuyer. J'espère qu'il y aura quelque chose pour compenser, qui relèvera le tout.




J'ai passé un bon moment mais ce n'est pas une grande révélation. Je suis un peu freinée par la crainte que les autres tomes empruntent le même schéma narratif. Je suis quand même curieuse et je découvrirai la suite avec plaisir !

samedi 6 décembre 2014

Bird Box de Josh Malerman

Bird Box 
De Josh Malerman




Malorie élève ses enfants de la seule façon possible : barricadés chez eux. Dehors, il y a un danger terrible, sans nom. S’ils s’aventurent à l’extérieur, ce sera les yeux bandés pour rester en vie. S’ils ôtent leurs bandeaux, ils se donneront la mort avec une violence inouïe. Malorie a deux solutions : rester cachée avec ses enfants, isolée, ou bien entamer un terrifiant périple jusqu’au fleuve dans une tentative désespérée, presque vaine, pour rejoindre une hypothétique colonie de survivants. La maison est calme. Les portes sont verrouillées, les rideaux sont tirés, les matelas cloués aux fenêtres. Les enfants dorment dans la chambre de l’autre côté du couloir. Mais bientôt, elle devra les réveiller et leur bander les yeux. Aujourd’hui, ils doivent quitter la maison et jouer le tout pour le tout.

C'est la couverture qui m'a tout d'abord attirée. Puis le résumé m'a tout à fait convaincue de me plonger dans le roman.
Je ne peux pas dire qu'il s'agit d'un coup de cœur. Et je ne peux pas dire non plus que j'ai ressenti autant de choses que la majeure partie des lecteurs. Ce fut cependant une bonne lecture dans laquelle je me suis laissée embarquer.

Le récit relate deux périodes différentes : Celle où Malorie, ( le personnage principal du roman ) découvre qu'elle est enceinte dans un monde qui est sur le point de changer.
Et le présent, quatre plus tard, on suit toujours Malorie et ses deux enfants qui tentent de survivre et qui se lancent dans une aventure pour espérer y parvenir.
Ce n'est pas une forme de narration qui m'a particulièrement plu. J'ai trouvé que ce rythme cassait un peu l'avancée de l'histoire. On suit l'histoire de Malorie avec avidité et puis le changement de repères temporels nous fait perdre le fil. De même, j'ai trouvé son périple du présent très ennuyeux comparé à l'histoire qu'elle relate à partir de la découverte de sa grossesse.

Le côté oppressant de l'histoire est bien présent : L'auteur ne décrit jamais les " créatures" dont il est question. On sait juste qu'il suffit d'un regard pour être pris de pulsions meurtrières puis suicidaires. Alors oui ça fait vraiment flipper, au début. Au début oui, car finalement on finit par s'y faire et du coup ces créatures me sont apparues moins dangereuses au fur et à mesure du temps ( alors que ce n'est absolument pas le cas ! ). Le fait que les personnages ont toujours les yeux bandés fait forcément travailler notre imagination et cela donne une autre dimension au roman. 

En fait, en écrivant cette chronique je me rends compte que la première partie ne m'a pas laissée une très bonne impression. C'était plutôt long, plat et assez répétitif. C'est la seconde partie qui m'a fait vraiment aimer ce roman. Il se passe une chose et la suite devient passionnante. Alors que le début me semblait froid, on a enfin affaire à une belle avalanche de sentiments dans la seconde partie et enfin on prend en pitié les personnages vivant au cœur de ce calvaire.

La fin me semble tout de même un peu trop facile. Elle laisse la place à l'imagination mais je m'attendais à un retournement de situation. Car finalement ce qui se produit est exactement ce à quoi je m'attendais.






J'ai passé un bon moment angoissant même si je suis loin de trouver qu'il s'agit d'un roman hyper gore et stressant. Je le conseille pour passer un bon moment !

dimanche 30 novembre 2014

Edenbrooke de Julianne Donaldson

Edenbrooke
De Julianne Donaldson







Éprise de liberté, Marianne Daventry n’est pas heureuse à Bath. Lorsque sa soeur l’invite à passer l’été à Edenbrooke, la jeune femme n’hésite pas une seconde. Devant parfaire son éducation, condition sine qua non pour pouvoir prétendre à l’héritage de sa grand-mère, Marianne tente désespérément de ne pas se laisser charmer par le maître des lieux, sir Philip, séducteur patenté. Parviendra-t-elle à contenir les élans de son coeur ou succombera-t-elle à son sourire ?


Après plusieurs déceptions en romance, c'est avec joie et grand plaisir que je vous avoue que ce roman est un petit bijou !

J'ai eu l'impression de me plonger dans un roman de Jane Austen. Je ne parle pas de plagiat loin de là mais j'ai eu la chance d'être transportée comme lorsque j'ai lu Orgueil et préjugés.

La plume de l'auteur est pour moi le gros point fort du roman. Tout est fluide, tout coule de source. L'auteur n'a pas eu besoin d'inventer des situations abracadabrantes pour capter l'attention du lecteur. L'histoire est simple, mais elle se suffit à elle même. J'ai adoré le contexte historique, les descriptions des lieux et des personnages.

Quant au lyrisme, c'est juste la perfection. Ce livre offre une multitudes de sentiments sans tomber dans le déjà vu. Il y a longtemps que je n'ai pas été subjuguée par une romance.

Les personnages sont parfaits. J'ai adoré Marianne qui refuse de souffrir et de faire souffrir. Elle sait agir en fonction de l’intérêt général et j'ai admiré sa grande force de caractère.
Quant à Sir Philip, il est à fondre, forcément =). J'ai aimé sa manière d'agir toute en retenue, de ne pas brusquer les choses. 

L'histoire d'amour au coeur du roman est tendre et passionnée. J'ai adoré suivre l'histoire de ces deux amoureux que beaucoup de choses opposent.

Je ne vois pas de gros points négatifs au roman à part peut être a fin un peu trop classique à mon goût. Ce que je trouve d'ailleurs dommage vu que tout le reste du livre est loin de suivre le schéma classique de la plupart des romances. 




Je vous conseille fortement ce roman si vous souhaitez passer un moment sans prises de tête. Laissez vous emporter :D

Une petite citation ?

"Chaque lecture est un acte de résistance. Une lecture bien menée sauve de
tout, y compris de soi-même"

Daniel Pennac